« Quelques » ou « quelque »

Placé devant un nombre, « quelque » est adverbe et donc invariable. Il signifie alors « environ, à peu près » et reste au singulier.Ce sont quelque deux cents lettres écrites durant les années 40. En revanche, devant un nom, « quelque » est adjectif indéfini et s’accorde au pluriel.Ces quelques mots, c’est toi qui les prononces un jour de 2021.

« Il pleut averse » ou « il pleut à verse » ?

L’expression s’écrit « il pleut à verse », avec « à verse » en deux mots pour dire qu’il pleut beaucoup. À ne pas confondre donc avec « averse » qui serait alors redondant puisque l’averse désigne déjà le fait qu’il pleuve.

Ne vous trompez plus dans l’orthographe d’infarctus !

Très souvent, l’orthographe de ce mot et même sa prononciation posent problème. Est-ce du fait de sa proximité avec « infraction » ou « fracture » ? Toujours est-il que « infarctus  » se retrouve souvent dit et écrit « infractus ». Pour ne plus commettre cette erreur, dites-vous qu’un infARctus est dû à l’obstruction d’une ARtère.

Conjoncture ou conjecture ?

Il ne faut pas confondre ces deux termes qui, s’ils se ressemblent au niveau de la prononciation, ont deux sens bien différents. En effet, une conjONCture est une situation, un contexte alors qu’une conjECture est une hypothèse, une supposition. Vous direz/ écrirez ainsi : Malgré la conjONCture économique actuelle, notre chiffre d’affaires reste satisfaisant. Mais […]

Se souvenir de quelque chose mais se rappeler quelque chose

« Se rappeler » est suivi d’un complément d’objet direct (donc sans préposition). Ainsi, il ne faut pas dire « je me rappelle de cette journée ; je m’en rappelle » mais « je me rappelle cette journée ; je me la rappelle ». « Se souvenir », en revanche, est suivi de la préposition « de ». On dit donc « je me souviens de […]

Ne pas confondre « en vue de » et « au vu de »

Ces deux locutions sont invariables mais n’ont pas la même signification. En effet, « au vu de » peut être remplacé par « étant donné » alors que « en vue de » signifie « afin de », « pour ». Exemples : Au vu de la météo, le randonneur a rebroussé chemin / Je préparerai le dossier en vue de la réunion.

Singulier ou pluriel après « sans » ?

« Sans » est souvent suivi d’un nom sans déterminant donc il est difficile de savoir s’il faut mettre le nom au singulier ou au pluriel. C’est généralement le bon sens qui permet de trouver la bonne orthographe. Exemples : Un enfant sans chaussureS (car s’il en avait, il en aurait deux), une histoire sans paroleS (car […]

Ne pas confondre « achalandé » et « approvisionné »

Les termes « achalandé » et « approvisionné », bien que souvent confondus, désignent deux choses différentes et ne sont donc pas des synonymes. Le chaland étant le client, un commerce bien achalandé est un commerce qui reçoit beaucoup de chalands, qui est donc très fréquenté. Cela ne signifie pas pour autant qu’il est bien approvisionné. Ainsi, une boutique […]

Que dit-on : omnibulé ? obnubilé ? omnubilé ? obnibulé ?

Pour se souvenir de la bonne orthographe, « obnubiler », il faut savoir que l’étymologie de ce mot vient du latin « obnubilare » qui veut dire « couvrir de nuages » (« nubes »). « Obnubiler » signifie ainsi « obscurcir par une pensée constante, obséder » (moyen mnémotechnique : les 3 verbes commencent par « ob« ). Exemple : Obnubilé par son travail, il n’a pas quitté […]

« La plupart est » ou « la plupart sont » ?

« La plupart » étant féminin singulier, on a tendance à mettre le verbe qui suit au singulier (et, par exemple, à écrire « la plupart de ses amis est partie » au lieu de « la plupart de ses amis sont partis »). Or le verbe s’accorde toujours (en genre comme en nombre) avec le complément de « la plupart » : […]